Liberté, Égalité, Fraternité

Tout notre soutien aux proches des victimes du 13 novembre 2015
 
SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 histoire fantasy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
terrasaan



Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 26
Localisation : Dinan

MessageSujet: histoire fantasy   Dim 21 Fév 2016 - 21:28

Bon, Yunie me l'ayant demandé, je me vois dans l'obligation de poster le début d'une histoire que j'ai écrite. (Pour ceux qui se posent la question: oui, elle m'a mordu jusqu'à ce que j'accepte. C'est pas une kami-kitsune pour rien).

En grand rêveur que je suis, j'espère la voir un jour en librairie. Pour ça il faudrait que mon histoire soit originale, bien écrite et que j'ai beaucoup de chance... pas gagné tout ça.

En tout qu'à je vais poster ici le prologue du premier tome. Pour le reste, je suis désolé mais je le garde (c'est malheureux, mais le vol d'histoire est très fréquent. Je ne prendrais donc pas le risque).
Cela étant, je suis très intéressé par vos avis. (Bon ou mauvais. Je prends bien les critiques. Je risque juste de vous mordiller les oreilles s'il n'y a pas un minimum de respect   ).
Hésitez donc pas à me faire part de vos remarques. Tant au niveau de l'histoire que de l'écriture ou de l'orthographe (il est toujours possible que j'aie oublié deux ou trois erreurs. J'ai un gros problème pour voir mes propres fautes).

Titre de la Trilogie : Le secret des Aalions
Titre du tome 1 : Nouveau Départ
Catégorie : Roman fantastique/ fantasy
Nombre de chapitre : 40


Faufilez-vous dans mon univers... j’ai laissé la porte entrouverte.



Prologue

  Le mage contempla la cascade d’eau qui ruisselait devant lui. Il n’y avait là, à priori, rien d’extraordinaire. Il plissa les yeux, tentant de sonder l’endroit avec plus de méticulosité. Toujours rien. Il ne ressentait rien, ne voyait rien ; et pourtant, il y avait quelque chose.
  Haussant les épaules, il s’avança. Au moment de passer sous la chute d’eau, il leva la main. Le vent répondit aussitôt à cet appel. Mugissant, il se mit à tourbillonner autour de lui, créant un porche dans lequel l’homme put s’engouffrer sans être mouillé. Le calme ne revint que lorsque l’individu eut atteint sa destination : une grotte masquée jusque-là à sa vue.
  Son regard tomba immédiatement sur l’objet de sa visite. Il ne pouvait en être autrement car la grotte, qu’il s’était imaginée sombre, ne l’était pas tant que ça en vérité. Un cône de lumière, provenant d’une trouée dans le plafond rocheux, tombait en plein milieu de la caverne. Or, c’était là que se trouvait, assis sur un petit monticule de terre, celui qu’il cherchait. Le mage eut, bien malgré lui, une moue de dégoût. Le Guide l’avait prévenu que l’Yiils pouvait avoir adopté – privilège de son espèce – n’importe quelle apparence, mais il ne s’était pas imaginé voir un jour pareille chose. La créature avait une tête de lion, un corps humain, une queue de corbeau et ce qui semblait être des écailles de crocodile sur le ventre. L’aspect extérieur de cette chose était loin d’être avenant. Pourtant, il s’avança encore. L’homme n’avait pas peur. Il savait que cette bête ne pouvait lui faire de mal. Ce n’était pas pour rien qu’elle se cachait. Malheureusement pour elle, le Guide avait eu besoin de la trouver. Et il obtenait toujours ce qu’il voulait.
  Quand le mage arriva au pied du monticule, la créature consentit enfin à ouvrir ses yeux qu’elle braqua aussitôt sur lui. Elle entrouvrit la gueule, montrant ainsi des crocs de félin impressionnants. L’homme révisa rapidement son jugement : l’Yiils n’était peut-être pas aussi inoffensif que prévu. La créature était restée assise, les jambes repliées et les mains jointes sur celles-ci. Au cas où, il se prépara quand même à l’éventualité d’avoir à se défendre. Une morsure provoquée par des crocs pareils ne devait pas être anodine.
  – Je t’attendais, déclara l’Yiils d’une voix à la fois animale et féminine.
  L’homme parut interloqué l’espace d’une seconde, puis reprit contenance.
  – Vous saviez que j’allais venir ?
  Il connaissait les dons de la créature. C’était d’ailleurs pour ça qu’il était là, mais il n’y croyait qu’à moitié. La prescience était l’apanage des utilisateurs de l’Esprit. Même lui était capable d’y avoir recours dans une certaine mesure, mais ce n’était jamais ni précis ni assuré. Les futurs étaient innombrables et changeants. Il n’avait jamais rencontré personne capable d’y extirper plus que de vagues intuitions sur ce qui allait s’y dérouler.
  Ça n’avait de toute façon pas d’importance. Le Guide y croyait et il lui avait confié la mission d’obtenir des réponses. L’Yiils ferait mieux de les avoir. Dans le cas contraire, il allait le regretter. L’homme avait des ordres clairs, et il n’y était nullement question de clémence.
  – Je suis là pour connaître... commença le mage.
  – Je sais.
  L’homme fut déstabilisé. Il avait prévu d’énoncer ses intentions, y ajoutant une pointe de menace par la même occasion. Maintenant, il ne savait plus trop comment agir.
  – Ça ira plus vite, dans ce cas. Je voudrais savoir...
  – Je sais, réitéra l’Yiils d’un ton toujours aussi tranquille.
  Le mage serra le poing. La bête commençait à le contrarier doucement. Il aurait préféré de loin diriger la conversation plutôt que de la subir.
  – Nous avons l’intention de bouleverser l’ordre établi. Cela sera profitable à toutes les créatures magiques, vous y compris. À moyen terme, vous obtiendrez ainsi la liberté car...
  – Je sais.
  L’homme vit rouge.
  – Je sais, vous savez, s’énerva-t-il. Maintenant, je serais vous, je ferais attention. Si vous croyez que les choses dehors vous protégeront, vous vous trompez lourdement. Je suis beaucoup plus dangereux qu’elles. Montrez-vous assez bavarde, vous vivrez, sinon...
  Les yeux de lion se plissèrent, tandis que ses moustaches frissonnèrent.
  – Sinon, vous partirez d’ici sans réponses, fit-il remarquer avec calme.
  Le mage réfléchit. Ce n’était pas faux. Sauf qu’il lui fallait des réponses et que, même s’il n’y tenait pas, il pouvait très bien passer à des méthodes d’interrogatoire beaucoup moins agréables.
  – La torture ne vous mènera à rien. Je suis un des Yiils, gardiens des connaissances passées, présentes et à venir. Je sais que vous ne prendrez pas le risque de repartir d’ici les mains vides. Vous craignez davantage votre maître que moi la mort. Quand on a vécu aussi longtemps que moi, elle n’est qu’une compagne que l’on est intrigué de rencontrer.
  – On se retrouve donc dans une impasse, grinça l’homme entre ses dents.
  – Pas forcément, signala la bête, un accord est possible.
  Le mage attendit, mais rien ne vint.
  – De quel ordre ? interrogea-t-il d’une voix où l’excitation pointait même s’il la contrôlait.
  – Je vous révélerais une partie suffisante de l’avenir pour contenter celui qui vous envoie, en échange vous partirez sans faire de mal à quiconque dans cet Aalion.
  – Cela me semble raisonnable, déclara le mage sachant qu’il aurait du mal à obtenir mieux. Alors ?
  – J’attends.
  – Vous attendez quoi ? demanda le mage, l’agacement revenant petit à petit.
  – Que vous ayez pris votre décision.
  L’homme secoua la tête, irrité pour de bon.
  – Mais ça y est. Je vous promets qu’en échange de vos réponses vous n’aurez rien à craindre de moi.
  L’Yiils eut un bruit de gorge ressemblant à un rire.
  – Je vois l’avenir. Pas celui qui pourrait arriver, mais celui qui sera. Vous ne pouvez me tromper. Tant que vous n’en serez pas vous-même convaincu, il n’y aura pas d’accord.
  Le mage ronchonna. Il était sincère... du moins en partie. Si les réponses ne lui convenaient pas, ou n’étaient pas à la hauteur des attentes du Guide, il était évident qu’il serait tenté de revenir sur sa parole. Il allait falloir qu’il y renonce. Il allait devoir accepter les conditions, même si ce n’était pas de gaieté de cœur.
  – Très bien, déclara la créature, il semblerait que nous ayons un accord.
  L’homme s’en étonna, il n’avait encore rien dit. Le futur était-il donc vraiment aussi clairement écrit ?
  – Eclipsis verra beaucoup de ses souhaits se réaliser, révéla l’Yiils. La guilde telle que vous la connaissez ne sera bientôt plus. Les Aalions suivront le même chemin. Deux des neuf Domaines vous accompagneront.
  La tête à gueule du lion se referma pendant quelques secondes, tandis que ses yeux fouillaient au loin, cherchant visiblement à sonder le futur. Le mage était pendu à ses lèvres, n’osant pas faire un geste.
  – Mais le Guide, renseigné par les bêtes immondes qu’il côtoie, a bien fait de se méfier de ce qu’il ne connaît pas. Il veut savoir s’il lui est possible d’échouer. Ma réponse est oui. Sans mes paroles, cela aurait même été certain. Maintenant... les choses peuvent changer. Ceux qui ont connaissance de l’avenir sont en mesure de le faire vaciller.
  – Et quel est ce... cette... qu’est-ce qui pourrait nous mettre en échec ?
  – Un nouveau venu dans le monde de la magie.
  – Un apprenti ? tenta de clarifier l’homme.
  – En effet. Cet être aura une vision différente, apportée par un sang des plus particulier. Il est déjà en train de grandir, plus vite et plus loin que tous ceux qui l’ont précédé.
  Une idée traversa l’esprit du mage. S’il voyait juste, leur ennemi lui était déjà connu... et loin d’être facile à atteindre.
  – Cet apprenti, ne serait-ce pas une jeune fille ?
  – Je ne vous le révélerais pas. Cela ne m’apporterait rien de plus.
  – Mais...
  – Non, trancha l’Yiils.
  L’homme sentit son irritabilité monter d’un cran. Il eut envie de parlementer, mais l’accord qu’il avait passé lui liait les mains. Il tenait à sa parole. Se parjurer n’était pas dans ses intentions, à moins qu’il ne soit certain que ça en vaille la peine. Il considéra ce qu’il avait appris. C’était suffisant, largement. En plus, il n’était pas certain de ne pas avoir à nouveau recours au don de la créature. S’il lui faisait du mal, ce serait difficile. Le Guide l’avait envoyé lui, ce n’était pas pour rien. Il voulait quelqu’un d’intelligent, capable d’envisager toutes les possibilités.
  – D’accord, se décida-t-il finalement. Mais je veux encore savoir une chose.
  Comme la créature ne réagissait pas, il continua :
  – Il me semble difficile de croire qu’une personne seule, surtout un apprenti, puisse mettre en péril nos plans.
  – Cela dépend de l’apprenti, énonça l’Yiils.
  Le mage crut percevoir une lueur d’amusement dans les prunelles félines, mais il n’en était pas sûr. Il voulut poser une nouvelle question.
  – Au revoir, l’arrêta la bête aux multiples origines.
  L’homme ne chercha pas à discuter davantage. La conversation était clairement finie ; il n’obtiendrait rien de plus. Il ne lui restait plus qu’à trouver comment se débarrasser de ce « nouveau venu dans le monde de la magie ».


Voili, voilou, voilà! En espérant que ça vous ait plu.
Et comme Yunie me l'a fait remarquer : méfiez-vous des lampadaires. Il paraît qu'ils attaquent même les veilles dames, les vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Nara



Messages : 9
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 28
Localisation : sur terre

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Lun 22 Fév 2016 - 15:40

Kikou ...

Bah ,c'est tout ? Je rentrai seulement dans l'histoire moi ... ..
Du coup si j'ai bien comprise ,il ne reste qu'à croisé les doigts pour que ton livre sois pris et d'avoir droit à la suite !?..

Bon d'avance milles excuses ,j'était intrigué par ton beau -TITRE- (dans la partie introduction ...) Du coup j'ai tout lue (c'est ce qui m'à amener ici )....! Hein quoi ?Moi ,curieuse ....!?  Que nenni !
Je suis justeeuuuu...heuumm .........
Attend je vais trouver ......
Bon je ne trouve rien ,mais ce n'était pas de la curiosité .....
 Bon d'accord mais alors juste un chouia mais vraiment un petit chouia tout minuscule hein !

(J'était convaincu que la terre était ronde ,mais j'imaginais quand même que à n'importe quel moment le bateau pouvais tomber dans le vide.  )  the man from earth ,je connait :D c'est un film de science-fiction,enfin ici on dira plutôt une science-fiction cérébrale  ,un film à petit budget certe mais un film intéressant quand même . Enfin moi j'ai aimée ,après tout dépend des gout .... Pardon pardon ,petite aparté


Huumm huumm ,revenons à nos moutons (j'ai l'impression d'entendre ma grand mère   )

Pour ce qui concerne l'orthographe ,je ne peu malheureusement t'être d'une grande utilité ,la mienne étant assez médiocre ... Hé hé

Bon pour ton style d'écriture ..... Mes oreilles , pitié mes oreilles ,ouille ouille ouille ouille ouille  ......   Bah quoi je suis douillette j'anticipe  .. :p  

Heum heum heum ,sérieusement ,rien de bien méchant . Et puis tu à demandé des avis alors je te donne la mienne .
Mais ce n'est que mon ressenti ,ce n'est p-e pas le cas pour les autre !

Alors je trouve qu'il y à un petit  manque de fluidité dans l'écrit ,du coup la lecture n'y est pas homogène ! (on dirais que je  parle  de gâteau  )  Je parle pas d'incohérence  ... je dirais plutôt d'harmonie et de régularité ! Mais bon après je suis juste une dévoreuse de livre en tout genre ,je n'ai jamais rien écrit .... :p ..

Mais bon j'espère quand même que ton rêve puisse ce concrétisé ,ça reste dans la mesure du possible .. Moi le mien il ne ce réalise qu'en rêve hé hé hé


En tout cas bonne continuation .
Signez . Une belge qui passais par la :p

p-s Les lampadaires il n'y à rien de plus vicieux .Lorsque vous vous promenez dans la rue ,d'un coup il surgisse et vous assomme ,sans vous laissez le temps de réagir ... Et loin de s'en tenir à ça ils agressent même chiens ... Mais ou va le monde ,je vous l'demande !?

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
terrasaan



Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 26
Localisation : Dinan

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Lun 22 Fév 2016 - 16:48

Salut Nara,
tout d'abord merci pour ton analyse. C'est exactement ce que je demandais donc ne t'inquiète pas, je ne t'en veux pas le moins du monde. Je vais juste te mordiller un peu les oreilles pour la peine (SCRUNCH SCRUNCH... hum pas mauvais avec un peu de thé ).
Jusque-là personne ne m'avait fait cette remarque (il y a 5 personnes ayant lu le livre en entier), et c'est justement ce qui la rend si intéressante. Je suis curieux de voir si d'autres y trouveront le même défaut.

Sinon, je suis du genre curieux ^^.
Du coup, j'ai plusieurs questions :

1- C'est quoi exactement ton rêve qui ne se réalisera pas ? (tu fais ta curieuse, alors j'en profite pour fouiner aussi.   ).
2- T'as vraiment lu toute mon introduction et les commentaires bien méchants d'Yunie qui allaient avec ? Là, je peux pas laisser passer. C'est une intrusion dans la vie privée. Que dis-je ? C'est un véritable scandale qui mérite... Ah! C'est fait pour être lu. Bon, Ok! Du coup, je me tais.
3- Dernière question, et pas des moindres : t'as déjà appelé la S.P.A ? Les lampadaires ne peuvent pas s'en tirer comme ça. Bientôt, ils s'en prendront aux renards.  
Revenir en haut Aller en bas
Nara



Messages : 9
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 28
Localisation : sur terre

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Lun 22 Fév 2016 - 18:42

Contente que mon analyse te satisfasse ...

Ha ha ,j'avais prévue le coup , du coup j'ai mise mon casque anti grignotage des n'oreilles ... (Vérification des Oreille de spock ... Ho bas dit donc ,il en manque un morceau .... ) !

Qui sais p-e ou p-e pas . Bon cela dit , je relis la moira pour le moment que je trouve très sympa autant sur l'histoire que sur le style d'écriture ,et ça à p-e influencé ma lecture ...
Après avoir poster mon commentaire ,je me suis dit ,bon il y à différents livres et différents styles d'écritures ,il y à des navets ,des bon livres , il y en à qui évolue aussi et il y en à qui devienne des Best seller à partir de simple Fanfictions et pourtant ,qu'es-ce qu'il peut y avoir comme fautes ,pourtant ça ne les empêche pas d'être apprécier ......  

Mais croie moi je suis pas curieuse   ,j'ai parfois juste besoin de satisfaire ma curi.... Mon irrésistible envie d'en connaitre en peu  plus sur la vie sur le monde ,sur les gens ... :p  ^_^

Réponse 1 : Bon en faite des rêves irréalisable j'en ai plusieurs ,j'en ai des un peu particuliers et des plus sérieux . J'aimerai apprendre le japonais ,mais sans devoir étudier ,juste en claquant des doigts . Allez faire un petit coucou à Yoshiki Nakamura et lui faire un gros poutous    , retourner dans le temps ! Faire un gros câlin à Cain heel ou Ren  ... Hi hi (ça c'est vraiment irréalisable ,puisque ce n'est qu'un personnage ,snifff  ) , Gagnez au lotos , impossible aussi ,j'ai pas de bol au jeux ... Mais mon plus sérieux je le garde secret ,il se réalisera p-e un jours !    

Réponse 2 : Oui oui ,tout tout lue parole de scout .... Bon d'accord j'avoue je suis pas scout et je ne l'ai jamais été . Mais oui j'ai tout lue ,même les commentaire "méchant" D'Yunie :p !
Hein la vie privée ? C'est quoi ça ,je sais pas ce que ça veux dire ,monsieur le policier ,je suis pas avocate moi et j'en n'en connait pas... !  
Rhooo booooon d'accord  j'avoue des avocat j'en connait , j'en mange de temps en temps ,mais il ne me dise jamais rien la dessus  , promis !  
Allez faut savoir pardonnez à mes yeux inquisiteur ,ils sont malade vous savez alors .........
Hein quoi ? Y à pas atteinte à la vie privé ? Pffiiiuuuuuu  (Il aurais pu le dire plus tôt quand même ,non mais !!! )

Réponse 3 : Et comment que je les ai contacté et tu sais ?.... Non tu sais pas ?
Et bien  il ne me croient pas ! Il dise que même si c'était vrais ,il ne peuvent rien faire contre un lampadaire ! Non mais tu y croie toi ... !?

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Yunie
Kami-Kitsune


Messages : 1150
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : Dans le firmament

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Lun 22 Fév 2016 - 19:36

Bon reprenons notre sérieux, je suis morte de rire avec cette histoire de lampadaire....
Alors, pour ma défense je dirais que j'adore lire, et qu'ayant enfin une proie à me faire, plouf j'ai plongé dessus.

Maintenant, mode "on va essayer d'avoir un regard, critique sur ton prologue".....


Pour l'histoire : Je dirais qu'on est au moins plongé dans l'intrigue, de savoir un peu plus sur le monde d'Aalion. Un peu dommage que les décors ne soient pas plus détaillé. Exemple, l'eau, on aurait pu partir sur le délire qu'elle est de couleur violette ou rose en fonction de la saison, que le mage pour entrer dedans fasse une sorte de sortilège ou quelque chose de plus cruelle.

Pour l'écriture: Je pense qu'il y a trop de "point" dans tes phrases, ce qui donne des actions saccadées et non fluide. Ça gâche un peu la lecture et l'action des faits et gestes du mage quand il rentre dans la grotte. Au pire n'hésite pas à accentuer les moments de silence par des "...." dans les paroles du Yiils, comme ça tu accentues le côté agaçant du monstre, du style comme si une tortue parlait.

Pour l'orthographe: Pour ce que je viens de lire, ça va, tu utilises à bon escient le temps, et tu as enrichi ton vocabulaire. Et je n'ai pas relevé d'erreur en lisant ton histoire (du moins celle qui ne pique pas les yeux).


En tout cas, je trouve ton début pas mal, manque peut-être des descriptifs plus approfondis sur certains point (mais c'est peut-être moi qui chipote).
Sinon, j'ai bien aimé et j'ai eu envie de continuer de lire ton histoire!


De toute façon, vous le saviez pas mais les lampadaires c'est eux qui gouvernent le monde et toc!

Revenir en haut Aller en bas
terrasaan



Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 26
Localisation : Dinan

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Lun 22 Fév 2016 - 22:07

Bon, je me suis retrouvé avec un dilemme. Après ta critique Nara, j'ai fait lire mon prologue à deux autres personnes. Les deux m'on dit la même chose : à savoir que c'était bien (super, génial, trop cool pour les paraphraser. Mais comme se sont des amis, je fais gaffe   ).

Du coup, comme le manque de fluidité me trottait dans la tête, je leur ai carrément posé la question. Réponses unanimes: change rien.

Là-dessus, je lis ton analyse Yunie et je me retrouve avec une deuxième personne à me dire que ce n'est pas assez fluide.
J'avais bien envie de me tirer une balle, mais non, je me suis remis au boulot en essayant de prendre en compte les remarques de tout le monde (dans le genre prise de tête, je vous raconte pas).
Bilan. J'ai viré une phrase par ci (qui n'avait pas d'autre utilité que d'alourdir la lecture), remplacé un point par un "et" liant deux phrases avec plus d'élégance...
Je n'irais pas jusqu'à dire que le changement est exceptionnellement voyant, mais je pense que ça améliore un peu le tout.

En fait, Yunie, y'a juste ta remarque sur le manque de description que je n'ai pas prise en compte. La raison est simple. En fait, c'est voulu. Le reste du manuscrit est différent, mais je voulais un prologue court et sans fioriture (ce qui est la définition d'un prologue, en fait). Mais bon, je comprends que ça ait pu te laisser sur ta fin.

Pour finir, je saluerais nos amis lampadaires pour leur prise de pouvoir si brillamment exécutée. Personne n'a rien vu venir. Qu'est-ce qu'ils sont fort quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Nara



Messages : 9
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 28
Localisation : sur terre

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Lun 22 Fév 2016 - 23:48

Ce n'est pas toujours simple de demander un avis à des amis ou des proches ,de un parce que , en général il trouve tout génial et de deux ,ils on peur de heurté en faisant une critique . En oubliant que la critique peut être très constructive ...

Et puis point très important , toujours ce demander si son public à un intérêt particulier pour sont univers ... Si si je t'assure ,c'est très important ...  

Ouff ,je suis rassuré par ton avis Yunie ,j'ai toujours peur de raconter des carabistouilles . Pas par  manque de confiance ,mais que je me remet toujours en question sur beaucoup de chose ... Conseil entre passionnée de manga et de lecture .. La psychologie éviter la ,fuyez la même ,ça rentre dans votre esprit et ne vous lâche jamais....JAMAIS ...

Pour ma part je serais très heureuse de pouvoir lire ta correction terrasaan .. ;) ,peaufine ce prologue et met nous des étoiles plein les n'oeil .. hé hé .
Tien j'avais lue ça il y à quelque temps ... <<http://www.edilivre.com/communaute/2013/10/04/le-prologue-quel-est-son-interet-et-comment-lecrire/#.VsuPafnhCUk>>  ,je ne sais pas si ça peut-être être utile ...
Le prologue dans une histoire est très importante ,c'est l'introduction de ton univers ,beaucoup s'y prennent plusieurs fois afin d'arriver à un résultat parfais .... J'ai une question que j'avais oublier de posée dans le précédent commentaire ! Puis je ?    Je voulais savoir si tu avais une petit  synopsis ..... Hein..... je suis quoi ? Une gourmande !? ....... Mais non du tout ! Sniff ,je suis vexée tien   Sniff snifff  :p

Yunie , il gouverne le monde dit tu ? Hum je suis septique ,bien que ça expliquerai bien des chose ,gouvernementalement parlant  .....     !
Mais je les pensais bien plus influent encore !   ..... Regarde à gauche .....regarde à droite .........  Chuchote , je craint que les poteaux et les poubelles aussi , hier y en à une qui à tenter de m'avalez .... Sérieusement faite attention ... De quoi devenir Parano  

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Yunie
Kami-Kitsune


Messages : 1150
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : Dans le firmament

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Mar 23 Fév 2016 - 14:26

Je suis d'accord avec Nara, les amis ont par moment peur de blesser l'autre en lui disant que ça va pas ceci, cela, ETC....
Bref, pas évident tout ça ^-^

T'inquiète Nara, faut pas avoir peur de dire ce que l'on pense même si c'est des "carabistouilles" comme tu le dis! Même si on a eu tort, le principal c'est d'avouer nos erreurs.

Sinon Terra (je vais te surnommer comme dans Kingdom Hearts ^-^), ton prologue est bien mieux, la syntaxe est moins lourde et en effet le fait d'avoir enlevé certaine chose sont peut-être pas plus mal. J'ai vu que tu avais ôté la partie où tu mettais la voix de l'Yliis, celle de la guilde et je pense que c'est mieux ainsi, dans le sens où comme tu viens de le dire, ce sont des descriptifs qui viendront plus tard dans ton œuvre ^-^

Sinon Nara, je pense qu'un bon psychologue c'est un peu comme un "sage", il doit toujours se remettre en question et porter sur le monde un regard de nouveau-né et de vieux papy.


Par ailleurs, Nara, tu le savais pas mais les poubelles elles sont à la solde des lampadaires, et faire attention aussi au bouche à incendie (elles sont traites, elles t'arrosent au moment où tu t'y attends le moins).

Et puis Terra, je suis comme Nara, tu as bien un petit synopsis cachés quelque part sous ton canapé!!! Hein? Alors, puisque maintenant tu nous as titillé avec un os, juste avoir les gros traits de ton œuvre, (style narration, introduction, développement, conclusion).... Après, on verra (huhuhu).


Revenir en haut Aller en bas
terrasaan



Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 26
Localisation : Dinan

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Mar 23 Fév 2016 - 14:32

Hum... un synopsis. Franchement j'aimerais bien mais je préfère évité. Je sais que je risque de paraître parano en disant que je veux pas me faire voler mon histoire, mais tant pis. Une amie à moi ayant trouvé son écrit publié en librairie sous le nom de quelqu'un d'autre, je vais rester prudent. (je sais que les risques sont relativement minimes, mais prudence est mère de sureté. )

Par contre, je vais poster mon prologue après lifting (ah bon, il n'est pas si différent du premier? mais si, mais si, voyons ).
J'ai d'ailleurs lu ton lien qui est très intéressant... et tout à fait juste, en plus de ça.


Prologue

   Le mage contempla la cascade d’eau qui ruisselait devant lui. Il plissa les yeux, tentant de sonder l’endroit avec plus de méticulosité. Toujours rien. Il ne ressentait rien, ne voyait rien ; et pourtant, il y avait quelque chose.
   Haussant les épaules, il s’avança. Au moment de passer sous la chute d’eau, il leva la main et le vent répondit aussitôt à cet appel. Mugissant, il se mit à tourbillonner autour de lui, créant un porche dans lequel l’homme put s’engouffrer sans être mouillé. Le calme ne revint que lorsque celui-ci eut atteint sa destination : une grotte masquée jusque-là à sa vue.
   Son regard tomba immédiatement sur l’objet de sa visite. Il ne pouvait en être autrement car la grotte qu’il s’était imaginée sombre, ne l’était pas tant que ça en vérité. Un cône de lumière, provenant d’une trouée dans le plafond rocheux, tombait en plein milieu de la caverne. Or, c’était là que se trouvait celui qu’il cherchait, assis sur un petit monticule de terre. Le mage eut une moue de dégoût. Le Guide l’avait prévenu que l’Yiils pouvait avoir adopté – privilège de son espèce – n’importe quelle apparence, mais il ne s’était pas imaginé voir un jour pareille chose. La créature avait une tête de lion, un corps humain, une queue de corbeau et ce qui semblait être des écailles de crocodile sur le ventre. L’aspect extérieur de cette chose était loin d’être avenant. Pourtant, il s’avança encore, n’ayant pas vraiment peur. Il savait que cette bête ne pouvait lui faire de mal. Ce n’était pas pour rien qu’elle se cachait. Malheureusement pour elle, le Guide avait eu besoin de la trouver... et il obtenait toujours ce qu’il voulait.
   Quand le mage arriva au pied du monticule, la créature consentit enfin à ouvrir ses yeux qu’elle braqua aussitôt sur lui. Elle entrouvrit la gueule, montrant ainsi des crocs de félin impressionnants. L’homme révisa rapidement son jugement : l’Yiils n’était peut-être pas aussi inoffensif que prévu. La créature était restée assise, les jambes repliées et les mains jointes sur celles-ci. Au cas où, il se prépara quand même à l’éventualité d’avoir à se défendre. Une morsure provoquée par des crocs pareils ne devait pas être anodine.
   – Je t’attendais, déclara l’Yiils d’une voix à la fois animale et féminine.
   L’homme parut interloqué l’espace d’une seconde, puis reprit contenance.
   – Vous saviez que j’allais venir ?
   Il connaissait les dons de la créature. C’était d’ailleurs pour ça qu’il était là, mais il n’y croyait qu’à moitié. La prescience était l’apanage des utilisateurs de l’Esprit. Même lui était capable d’y avoir recours dans une certaine mesure, mais ce n’était jamais ni précis ni assuré. Les futurs étaient innombrables et changeants. Il n’avait jamais rencontré personne capable d’y extirper plus que de vagues intuitions sur ce qui allait s’y dérouler.
   Ça n’avait de toute façon pas d’importance. Le Guide y croyait et il lui avait confié la mission d’obtenir des réponses. Si l’Yiils ne les avait pas, il allait le regretter. Ses ordres étaient clairs, et il n’y était nullement question de clémence.
   – Je suis là pour connaître... commença le mage.
   – Je sais.
   L’homme fut déstabilisé. Il avait prévu d’énoncer ses intentions, y ajoutant une pointe de menace par la même occasion. Maintenant, il ne savait plus trop comment agir.
   – Ça ira plus vite, dans ce cas. Je voudrais savoir...
   – Je sais, réitéra l’Yiils d’un ton toujours aussi tranquille.
   Le mage serra le poing. La bête commençait à le contrarier doucement. Il aurait préféré de loin diriger la conversation plutôt que de la subir.
   – Nous avons l’intention de bouleverser l’ordre établi. Cela sera profitable à toutes les créatures magiques, vous y compris. À moyen terme, vous obtiendrez ainsi la liberté car...
   – Je sais.
   L’homme vit rouge.
   – Je sais, vous savez, s’énerva-t-il. Maintenant, je serais vous, je ferais attention. Si vous croyez que les choses dehors vous protégeront, vous vous trompez lourdement. Je suis beaucoup plus dangereux qu’elles. Montrez-vous assez bavarde, vous vivrez, sinon...
   Les yeux de lion se plissèrent, tandis que ses moustaches frissonnèrent.
   – Sinon, vous partirez d’ici sans réponses, fit-il remarquer avec calme.
   Le mage réfléchit. Ce n’était pas faux, sauf qu’il lui fallait des réponses et que, même s’il n’y tenait pas, il pouvait très bien passer à des méthodes d’interrogatoire beaucoup moins agréables.
   – La torture ne vous mènera à rien. Je suis un des Yiils, gardiens des connaissances passées, présentes et à venir. Je sais que vous ne prendrez pas le risque de repartir d’ici les mains vides. Vous craignez davantage votre maître que moi la mort. Quand on a vécu aussi longtemps que moi, elle n’est qu’une compagne que l’on est intrigué de rencontrer.
   – On se retrouve donc dans une impasse, grinça l’homme entre ses dents.
   – Pas forcément, signala la bête, un accord est possible.
   Le mage attendit, mais rien ne vint.
   – De quel ordre ? interrogea-t-il d’une voix où l’excitation pointait.
   – Je vous révélerais une partie suffisante de l’avenir pour contenter celui qui vous envoie, en échange vous partirez sans faire de mal à quiconque dans cet Aalion.
   – Cela me semble raisonnable, déclara le mage sachant qu’il aurait du mal à obtenir mieux. Alors ?
   – J’attends...
   – Vous attendez quoi ? demanda le mage, l’agacement revenant petit à petit.
   – Que vous ayez pris votre décision.
   L’homme secoua la tête, irrité pour de bon.
   – Mais ça y est. Je vous promets qu’en échange de vos réponses vous n’aurez rien à craindre de moi.
   L’Yiils eut un bruit de gorge ressemblant à un rire.
   – Je vois l’avenir. Pas celui qui pourrait arriver, mais celui qui sera. Vous ne pouvez me tromper... Tant que vous n’en serez pas vous-même convaincu, il n’y aura pas d’accord.
   Le mage ronchonna. Il était sincère... du moins en partie. Si les réponses ne lui convenaient pas – ou n’étaient pas à la hauteur des attentes du Guide –, il était évident qu’il serait tenté de revenir sur sa parole. Il allait falloir qu’il y renonce, accepter ces conditions, même si ce n’était pas de gaieté de cœur.
   – Très bien, déclara la créature, il semblerait que nous ayons un accord.
   L’homme s’en étonna, il n’avait encore rien dit. Le futur était-il donc vraiment aussi clairement écrit ?
   – Eclipsis verra beaucoup de ses souhaits se réaliser, révéla l’Yiils : la guilde telle que vous la connaissez ne sera bientôt plus, les Aalions suivront également le même chemin, deux des neuf Domaines vous accompagneront dans votre projet...
   La tête à gueule du lion se referma pendant quelques secondes, tandis que ses yeux fouillaient au loin, cherchant visiblement à sonder le futur. Le mage était pendu à ses lèvres, n’osant pas faire un geste.
   – … mais le Guide, renseigné par les bêtes immondes qu’il côtoie, a bien fait de se méfier de ce qu’il ne connaît pas. Il veut savoir s’il lui est possible d’échouer. Ma réponse est oui. Sans mes paroles, cela aurait même été certain. Maintenant... les choses peuvent changer. Ceux qui ont connaissance de l’avenir sont en mesure de le faire vaciller.
   – Et quel est ce... cette... qu’est-ce qui pourrait nous mettre en échec ?
   – Un nouveau venu dans le monde de la magie.
   – Un apprenti ? tenta de clarifier l’homme.
   – En effet. Cet être aura une vision différente, apportée par un sang des plus particulier. Il est déjà en train de grandir, plus vite et plus loin que tous ceux qui l’ont précédé.
   Une idée traversa l’esprit du mage. S’il voyait juste, leur ennemi lui était déjà connu... et loin d’être facile à atteindre.
   – Cet apprenti, ne serait-ce pas une jeune fille ?
   – Je ne vous le révélerais pas. Cela ne m’apporterait rien de plus.
   – Mais...
   – Non, trancha l’Yiils.
   L’homme sentit son irritabilité monter d’un cran. Il eut envie de parlementer, mais l’accord qu’il avait passé lui liait les mains. Malheureusement, se parjurer n’était pas dans ses intentions à moins que ça n’en vaille vraiment la peine, il considéra donc ce qu’il avait appris. C’était suffisant, largement. En plus, il n’était pas certain de ne pas avoir à nouveau recours au don de la créature. S’il lui faisait du mal, cela ne ferait que compliquer les choses. Le Guide l’avait envoyé lui et ce n’était pas pour rien ; il voulait quelqu’un d’intelligent, capable d’envisager toutes les possibilités.
   – D’accord, se décida-t-il finalement, mais je veux encore savoir une chose.
   Comme la créature ne réagissait pas, il continua :
   – Il me semble difficile de croire qu’une personne seule, surtout un apprenti, puisse mettre en péril nos plans.
   – Cela dépend de l’apprenti, énonça l’Yiils.
   Le mage crut percevoir une lueur d’amusement dans les prunelles félines, mais il n’en était pas certain. Il voulut poser une nouvelle question.
   – Au revoir, l’arrêta la bête aux multiples origines.
   L’homme ne chercha pas à discuter davantage. La conversation était clairement finie ; il n’obtiendrait rien de plus. Il ne lui restait plus qu’à trouver comment se débarrasser de ce « nouveau venu dans le monde de la magie ».


Voili, voilou, voilà... encore une fois. J'espère que c'est mieux (non! ne me jeter pas de patates).
Revenir en haut Aller en bas
Yunie
Kami-Kitsune


Messages : 1150
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : Dans le firmament

MessageSujet: Re: histoire fantasy   Jeu 25 Fév 2016 - 9:28

Je comprends, tu ne nous connais pas et les coups de couteaux est monnaie courante parmi pas mal de personne. C'est bien dommage, on n'a plus qu'a croisé les patounes pour que ton œuvre sorte un jour.
Dès que ton histoire sortira, dis-le nous! Merci en tout cas d'avoir partagé ton histoire, même minime soit-elle, ça m'a fait plaisir.

Pour ce qui est du prologue, je le trouve bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire fantasy   Aujourd'hui à 23:20

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire fantasy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma fiche pour écrire une histoire de fantasy
» [Jeu vidéo] La saga Final Fantasy
» Final Fantasy AC/Dissidia ~ Fairy Syndrome Series - Nightflight
» La lignée FF7: Histoire, Explication, Discussion...
» La saga Final Fantasy, reine du RPG !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberté, Égalité, Fraternité :: - La clairière - :: Créations :: Vos créations-
Sauter vers: